Les marinas méditerranéennes se poursuivent avec la surveillance des bateaux et l’activité de garde dans leurs marinas

Le groupe Des Marines Méditerranéens, en vertu du décret-loi royal 10/2020, De 29 Mars, renforcer les mesures de confinement pour freiner l’expansion du COVID-19, rapports que dans le Estepona Marinas, La duchesse et Marine de l'Est le service de surveillance et de garde des navires qui sont dans leurs postes d’amarrage continue d’être maintenu, comme il avait été en développement depuis le début de l’état d’alarme décrété par le gouvernement.

Bien que le trafic nautique sportif soit interdit, Manuel Raigon, directeur général du groupe, les ports disposent des services minimaux nécessaires pour assurer l’entretien des installations et des navires, ainsi que pour couvrir toute urgence qui peut se produire comme un risque de naufrage ou temporaire. Ces services minimums comprennent également la surveillance de l’absence de déplacement de personnes à travers les installations.

Ce qui a été paralysé sont les tâches des hangars à bateaux jusqu’à la prochaine 9 Avril, à moins d’être indiqués par les autorités.

Raigon a expliqué que des travaux sont en cours en collaboration avec le service maritime de la Garde civile pour suivre le protocole établi: communiquer avec eux si des navires arrivent avec l’intention d’accoster à l’un des ports. Et, dans ce cas,, membres d’équipage ne seront pas en mesure de débarquer jusqu’à ce qu’ils aient la permission de l’autorité compétente.

Le directeur général de Marinas del Mediterràneo a souligné le travail effectué par l’ensemble du personnel de chacun des ports et a apprécié leur travail, engagement et professionnalisme.

 

Ce site utilise des cookies pour vous donner la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à naviguer, vous donnez votre consentement à l'acceptation des cookies susmentionnés et à l'acceptation de notre politique de cookie, Cliquez sur le lien pour plus d'informations.

accepter
Avis cookie